Les Cahiers de l’Afrique se veulent un espace de réflexion et d’échange.Pour garder son intérêt, celui ci se doit de rester courtois, et les discussions modérées dans leur expression.

Etant donné la « sensibilité » de certains sujets abordés ici, il nous est nécessaire de mettre en place une charte d’utilisation.

Principes généraux

La liberté d’expression est reconnue et encouragée sur Les Cahiers de l’Afrique. Elle doit néanmoins s’exercer dans les limites du droit et du respect de la personne humaine, ce qui interdit tout texte ou commentaire :

  • injurieux
  • diffamatoire
  • appelant à la ségrégation, au racisme, à la xénophobie ou à la haine d’un quelconque groupe de personne

Textes

Si vous souhaitez apporter votre pierre au débat, vous pouvez soumettre un texte à la rédaction, via le formulaire spécifique.

Ce texte sera revu et publié si nous considérons qu’il rentre dans notre ligne éditoriale. Pour qu’il soit accepté, vous devez fournir un texte :

  • écrit dans un français correct, dénué autant que possible de fautes d’orthographes et de grammaire
  • dont vous êtes l’auteur, qui n’a pas été copié ailleurs, et qui, en cas de citation, cite sa source avec pertinence
  • dont le contenu apporte réellement quelque chose à nos lecteurs, nous considérons que 300 mots est un minimum
  • qui ne soit pas une collection de liens vers des sites externes

En nous soumettant un texte, vous acceptez de nous en donner une licence d’utilisation et de diffusion gratuite et non limitée sur notre site, et sur les sites qui reprennent nos informations avec notre accord.

En cas de refus, vous serez informé des raisons de celui ci.

Commentaires

Les commentaires ne sont pas modérés « a priori » pour les utilisateurs ayant déjà publié des commentaires validés, nous leur faisons confiance.

Les autres commentaires sont modérés a priori, et le délai de validation est a priori rapide.