Henné pour les chrétiens

Henné pour les chrétiens
Henné pour les chrétiens

C’est le mot clé qui a amené un (des ?) visiteurs sur les Cahiers de l’Afrique.

Disons le tout de suite, c’est une question qui n’a pas beaucoup de sens. Le henné n’est, en aucun cas, une pratique attachée à une religion. Même si, comme c’est une parure que les femmes aiment mettre, elle est utilisée pour de nombreuses cérémonies musulmanes, et notamment avant la signature du contrat de mariage, ou pour la fête du nom, mais aussi pour l’Aïd, se mettre du henné n’est pas spécifiquement musulman. 

Le henné est utilisé dans tout le bassin méditerranéen, et même au-delà. Les musulmanes, les chrétiennes et les juives l’utilisent régulièrement, c’est par exemple devenu une tradition en Israel de faire une « cérémonie du henné » le soir de la bat mitvah d’une jeune fille… tradition sans doute transmise par les sefarades africains.

L’usage du henné va plus loin que le bassin méditerranéen. Il se retrouve dans une grande partie de l’Afrique (Mali, Soudan), en Arabie, et même beaucoup plus loin en Inde.

Les motifs ne sont pas religieux. Qu’on décore avec des motifs floraux ou avec des motifs géométriques, ou même avec des motifs « ethniques » qui reprennent des tatouages plus lointains, comme la Polynésie, il n’y a aucun lien avec la religion.

Donc il n’y a pas de « henné pour les chrétiens » ou de « henné pour les musulmans ». Juste du henné, une très jolie coutume, tant que l’on fait attention, bien sûr, à ne pas utiliser du henné noir, qui abîme la peau.

Et je remercie Fatima pour ses précieux conseils !

Articles connexes

One Response Entrées suivantes »

  1. Bonjour, merci pour ces éclaircissements, je croyais que le henné était propre à la religion. J’ai 32 ans, je suis d’une famille française, enfin d’éducation judéo-chrétienne, et j’avoue utiliser le henné depuis que j’ai 14 ou 15 ans en guise de tatouage temporaire sur les mains et le corps en été (enfin une temporalité toute relative…). C’est une amie algérienne qui m’a montré à l’époque comment faire. Elle continue de m’aider pour les parties du corps que je ne peux pas atteindre en été. Je n’ai jamais décroché depuis.
    Pour mon mariage, que j’ai organisé moi même avec les conseils de ce site http://www.portailmariage.com , j’ai proposé à mes invités de leur apposer une petite marque au henné sur la main, un petit signe de ralliement pour ma cérémonie, tous ont acceptés avec plaisir, sauf « celles » qui en avaient déjà.
    En tout cas, je ne suis plus dans l’ignorance, au plasir de vous relire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *