Les enjeux de la Mauritanie

Les enjeux de la Mauritanie
Les enjeux de la Mauritanie

Ces derniers temps, on a malheureusement surtout parlé de la Mauritanie dans le cadre des problèmes de terrorisme. Voisine du Mali, avec une énorme partie de son pays couverte par les sables sahariens, la Mauritanie est obligatoirement mêlée aux difficultés de la région.

La Mauritanie, pour beaucoup de français, est un pays très mal connu, qu’on pourrait résumer comme une grande étendue de sable avec des hommes bleus sur des dromadaires, et que le Quai d’Orsay classe comme une zone risquée… Les plus cultivés connaîtront le banc d’Arguin et sa réserve d’oiseaux, ou les caravanes qui allaient de Marrakech à Tombouctou, transportant, selon le sens, de l’or, du sel ou des esclaves.

Connaissez-vous l’économie de la Mauritanie ?

Les lettrés penseront à Chinguetti et aux précieuses « bibliothèques du désert », aujourd’hui en péril, et à l’aventure de l’Aéropostale, avec l’escale de Port-Etienne, aujourd’hui Nouadhibou.

Les manuscrits de Chinguetti

Les manuscrits de Chinguetti
Photo sous licence CC BY NC de [ john ]

Enfin, certains citeront un des derniers pays à pratiquer l’esclavage, et à une structure sociale qui maintient en dépendance les « Maures Noirs » vis-à-vis de leurs anciens maîtres, les « Maures Blancs », même si l’esclavage est aujourd’hui aboli.

Mais si on leur demande « de quoi vit la Mauritanie ? » très peu d’entre-eux seront capables de répondre. Or comprendre l’économie de la Mauritanie, et les intérêts de ceux qui veulent investir en Mauritanie est essentiel, si on veut analyser correctement les tensions qui existent aujourd’hui dans la zone saharienne et sub-saharienne.

Trois pôles d’activités

La Mauritanie dispose de ressources naturelles importantes, et ces richesses attirent de nombreux investisseurs. Si les infrastructures du pays ne sont pas encore pleinement développées, dans les trois grands secteurs, de nombreuses sociétés créent des richesses.

La pêche

Bien que cette ressource diminue partout dans le monde, la Mauritanie reste une des zones les plus poissonneuses du monde, et de l’océan Atlantique. Cela est dû à la configuration de son littoral : des haut-fonds, des zones de vases permettent à de nombreuses algues de se développer, les courants marins remontent du fond, les eaux froides et chaudes se mélangent, ce qui favorise le plancton. Et bien entendu, avec cette abondance de nourriture, les poissons se multiplient.

Les ports de pêche de la Mauritanie abritent les bateaux de petits pêcheurs locaux, artisanaux. Mais au loin, à la limite des eaux côtières, croisent d’énormes bateaux usines, qui pêchent, traitent et congèlent le poisson.

Pêcheurs à Nouadhibou

Pêcheurs à Nouadhibou
Photo sous licence CC BY NC de Christine Vaufrey

La vente de droits de pêche importants permet à la Mauritanie de récupérer des devises, en grosse quantité. Mais elle permet aussi une exploitation intensive des ressources halieutiques, qui se sent aujourd’hui, dans la diminution des résultats de pêche artisanale, et appauvrit donc une partie de la population.

Le pétrole

Bien entendu, les réserves pétrolières sont la richesse principale de la Mauritanie, et l’élément qui en fait un pays politiquement sensible, comme tous les autres pays pétroliers. Quand le contexte politique inquiète, les pays qui ont des contrats d’exploitation (Chine, Grande-Bretagne, Australie, France) toussent en pensant aux 950 millions de barils estimés, entre les gisements de l’Atlantique et ceux de Chinguetti, dans le désert.

L’exploitation pétrolière est assez récente (2006) et elle a contribué à relever l’importance de l’économie de la Mauritanie au niveau international.

Le minerai de fer

Jusqu’à la découverte de ces gisements d’hydrocarbures, la principale richesse du sol Mauritanien était le minerai de fer. Le minerai de fer est extrait dans le Sahara, de massif à l’air libre, et amené jusqu’à Nouadhibou par un train qui est connu pour être le plus long du monde, et dont on peut voir le passage sur cette vidéo.

Le minerai de fer est exploité depuis l’époque de la colonisation française. Il représente l’essentiel des ressources de la Mauritanie (plus de 90% des exportations). La Mauritanie est le 13° producteur au monde.

 

Articles connexes

About Moussa Traoré

Journaliste Web et professeur de nouvelles technologies de l'information, Moussa Traoré se partage entre Paris, Casablanca et Abidjan.

Les commentaires sont fermés.