Comment trouver l’équilibre entre la forêt et la nourriture ?

Comment trouver l’équilibre entre la forêt et la nourriture ?

Le délicat équilibre entre développement et durabilité, ou, pour dire autrement, entre développement durable et développement humain, a été l’objet d’un très intéressant débat en ligne (en anglais) tenu par le Skoll World Forum.

Si la question n’est pas limitée à l’Afrique, elle est particulièrement cruciale dans ce continent, où les modes de cultures à l’ancienne, avec jachère et brulis, étaient possible dans une Afrique peu peuplée, mais ont conduit à une déforestation massive et à une désertification avec l’augmentation de la population.

Or la reforestation est un travail de longue haleine, qui entre en conflit direct avec les besoins immédiats des populations paysannes. Il est impossible de faire accepter à un homme que la forêt permettra à ses petits-enfants de vivre dans un monde meilleur quand il n’arrive pas à nourrir ses enfants.

La reforestation doit donc s’accompagner à la fois d’une sensibilisation aux enjeux écologiques, et d’une aide accrue aux populations, pour développer rapidement une culture vivrière.

De grandes portions des terres africaines sont vendues à des pays étrangers, et notamment à la Chine, contre des aides immédiates au développement.

Les commentaires sont fermés.