Léopold Sendar Senghor

Léopold Sendar Senghor

Au contraire de l’Européen classique, le Négro-Africain ne se distingue pas de l’objet, il ne le tient pas à distance, il ne le regarde pas, il ne l’analyse pas. Il le touche, il le palpe, il le sent.

Les commentaires sont fermés.